Widgets Amazon.fr

18 Lapins

Personne ne sait ce qui a causé le déclin de la civilisation Maya. Sécheresses, déforestation, catastrophes, invasions, décadence ?... ou peut-être que quelques rois (de 2 à 4) se sont affrontés, poursuivant des objectifs purement personnels, montant les mayas les uns contre les autres, et les précipitant sans vergogne dans la guerre et les sacrifices de masse ?
Le plateau représente une épaisse forêt de la péninsule du Yucatan, le pays des Mayas anciens.
Cette forêt contient plusieurs sites, sur lesquels des rois rivaux (les joueurs) bâtissent des cités, qui vont produire des richesses de différents types. Une partie de ces richesses sera collectée pour bâtir d'autres cités ou soutenir l'effort de guerre, mais une autre partie devra être sacrifiée sur les temples pour satisfaire les dieux et apporter de la gloire aux rois. Les rois accumuleront aussi de la gloire lorsque leur peuple remportera des tournois de pelote.
Au terme de la partie le roi le plus glorieux deviendra le premier Empereur du Yucatan, celui-là même qui n'a jamais existé.
Les Mayas exploitent leurs territoires, qui peuvent produire 5 types de richesse : le maïs, les coquillages, le cacao, l'obsidienne et le jade.
Une sixième richesse existe : les prisonniers. On ne les cultive pas, on les capture lors des guerres.
Ces richesses peuvent être utilisées de 3 manières :
-1- Approvisonner les caisses des rois (imposition). Elles serviront alors de monnaie pour acquerir des sites, bâtir des cités, financer des attaques, ou faire de la divination.
-2- Être stockées par les mayas, en vue de répondre à des besoins ponctuels (ex: pouvoir passer une période de sécheresse)
-3- Être sacrifiées dans les temple, pour apporter de la gloire aux rois
Les Mayas peuvent bâtir dans leurs cités 9 types de bâtiments, aux coûts et fonctions variables. Bien sûr, c'est au roi de financer ces constructions, en utilisant les richesses issues des impôts.
Les villages produisent
Les palais collectent les impôts
Les temples font les sacrifices
Les garnisons attaquent et défendent.
Les réserves stockent les richesses
Les marchés influencent les cités voisines
Les observatoires permettent la divination
Enfin, les terrains de pelote entraînent des joueurs, qui pourront ramener de la gloire lors de grands matchs.
En plus des guerres que les rois font les uns contre les autres dans le but de ramener des prisonniers, les Mayas doivent subir des événements divers.
Certains sont positifs, mais d'autres sont de véritables catastrophes.
Les prêtres peuvent faire de la divination, pour tenter de les éviter, mais cela n'est pas toujours suffisant.
Pour pouvoir "esquiver" efficacement une catastrophe, il faut laisser au peuple quelques richesses, qu'ils stockent dans leurs réserves.
Le maïs leur permettra, par exemple, de passer une période de sécheresse sans encombre. Autre exemple, le sacrifice de prisonniers est très efficace pour calmer les dieux, et il est prudent d'en garder quelques uns à portée de machette.
Descriptif issu du site de l'auteur

Note Ludorama :

Joueurs :  2 à 4

Age : à partir de 12

Durée :  90

Avis

Note Ludorama :

Notes des internautes

Pas encore d'avis de ludonautes sur ce jeu.

Détails

Auteur : Non connu

Editeur :  Non connu

Langue : francais

Public : 

Complexite : 
4
Stratégie : 
7
Ambiance : 
5
 Trouvez mon prochain jeu